le-devoir

15 novembre 2014 | Vicky F. MarquisCollaboratrice | Habitation

Du haut de ses immenses tours de 40 étages en plein coeur de Montréal, le Roccabella proposera à ses propriétaires des condominiums luxueux avec une conception toute italienne.

Les promoteurs MC Finance inc, qui ont aussi construit Le Roc Fleuri, rue Drummond, sont allés puiser leur inspiration dans leur pays d’origine, l’Italie, pour concevoir les différentes habitations.

Plusieurs matériaux, dont la céramique, sont d’importation italienne et tous les logements seront dotés d’une loggia, une sorte de balcon couvert d’origine européenne. Les propriétaires pourront aussi profiter de grandes fenestrations et de planchers de bois d’ingénierie.

Le Roccabella offrira aussi diverses aires communes, dont une piscine intérieure, une salle d’exercice et des terrasses spacieuses. Plusieurs petits commerces seront aussi établis aux premiers étages.

Par ailleurs, un stationnement intérieur de cinq étages sera aménagé pour les deux tours qui seront érigées d’ici quelques années. Les promoteurs reconnaissent que tous les services sont à proximité, mais ils considèrent que les propriétaires ne changeront pas leurs habitudes en s’établissant au centre-ville et qu’ils voudront garder leur voiture.

Des condos qui valent leur pesant d’or, donc, en raison de la concurrence féroce dans le quartier.

À l’abri des bruits

Les tours du Roccabella sont situées dans le centre névralgique de la ville, à quelques minutes du Centre Bell et de la Gare centrale notamment.

Les promoteurs assurent que les propriétaires ne seront pas incommodés par les bruits ambiants du centre-ville, ni par les embouteillages. Ils ont d’ailleurs embauché un ingénieur spécialisé dans l’acoustique qui a conçu les édifices en conséquence. Tous les logements sont insonorisés et le balcon, tel qu’il est construit, permettra aussi d’amortir les bruits.

Par ailleurs, le stationnement intérieur a aussi l’avantage d’avoir une sortie sur le boulevard René-Lévesque, qui est peu passant, selon les concepteurs.

Les logements de la première tour ont rapidement trouvé des propriétaires, ce qui a poussé les promoteurs à devancer la mise en vente de la deuxième tour, à la fin du mois d’octobre. Jusqu’à maintenant, ils ont rejoint une clientèle plutôt variée, dont plusieurs baby-boomers, qui veulent moins s’occuper d’un terrain ou d’une maison.

C’est d’ailleurs l’avantage de vivre dans l’immense édifice du centre-ville, selon MC Finances inc : tout est près et de nombreux services sont accessibles aux propriétaires, à quelques pas de leur demeure.